Petit Logo Association de jumelage de Cap-Rouge-St-Augustin

L'odyssée de l'Association

La naissance

L'Association de jumelage de Cap-Rouge a vu le jour en 1990, sous la présidence de M. Raymond Dufour et de quelques citoyens qui adoptent le 7 novembre de la même année les premiers règlements généraux de l'Association. C'est à l'initiative des maires de l'époque, M. André Juneau, maire de Cap-Rouge, et M. Jacques Brossard, maire de Chauray, ville française des Deux-Sèvres, que prend forme l'orientation des échanges subséquents de jumelage entre les deux communautés. Le conseil municipal de Cap-Rouge reconnaît officiellement l'Association comme organisme affilié à la Ville de Cap-Rouge en février 1991. Dès lors un premier jumelage pouvait être réalisé.

Ce premier jumelage se concrétise donc du 22 juin au 5 juillet 1991, dans le cadre des festivités du 450 ième anniversaire de la venue à Cap-Rouge de Jacques Cartier et Jean-François de la Roque, Sieur de Roberval. Lors de ces célébrations, les Chauraisiens et la population de Cap-Rouge assistent le 24 juin, à l'inauguration du Parc de Chauray, situé sur le boulevard Chaudière à Cap-Rouge. La cérémonie officielle de signature des chartes de jumelage entre les deux villes et leurs associations a lieu au Club de golf de Cap-Rouge, le 27 juin, en présence des maires et des présidents d'associations. Les premiers liens d'amitié étaient maintenant tissés. En 1992, les Chauraisiens recoivent à leur tour les Carougeois et des cérémonies officielles accompagnées d'allocutions de circonstance, se déroulent lors de la Fête nationale du 14 juillet, scellant ainsi un pacte d'amitié entre les nouveaux cousins.

À l'aube de la maturité

De 1993 à 2001, quatre éditions de jumelage se succéderont. Le deuxième échange avec Chauray a lieu en 1993-1994. Les deux groupes de voyageurs se visitent mutuellement et font découvrir à leurs jumeaux des sites tout aussi enchanteurs de part et d'autre de l'océan. En 1995-1996, un jumelage est réalisé avec la ville belge de Braives. C'est ainsi qu'après un séjour des plus agréables en Belgique, le comité d'accueil carougeois prépare une programmation diversifiée d'activités et de visites au bénéfice des amis Wallons.

Le troisième rendez-vous avec nos cousins Chauraisiens a lieu en 1997-1998. Pour l'occasion, trois artistes Carougeois, Mme Yvette Chabot (peintre), M. Gérard Boulanger (peintre) et Mme Pauline Pelletier (céramiste), accompagnent les voyageurs Québécois et ont l'opportunité d'exposer leurs oeuvres au magnifique Temple de Chauray. Les artistes chauraisiens ne seront pas en reste et plusieurs d'entre eux sont invités à participer, dès 1999, au festival Découvr'Art en exposant leurs oeuvres à la Maison Léon-Provancher. Mentionnons la participation de M. Guy Trouvé (tableaux), Mme Marlène Berthonneau (peinture sur soie), Mme Marie-Jo Fourmy (peinture et porcelaine), Mme Annie Bondurand (émaux) et M.Richard Vivier (pastel).

En 2000-2001, de nouveaux liens sont tissés en Louisiane aux Etats-Unis, avec la ville de Gonzales , décrite comme la capitale mondiale du jambalaya. Un jumelage permet aux deux communautés de partager leur culture française et pour les Québécois de s'abandonner et de danser au son des rythmes cajuns, tout en admirant les beautés du Mississipi, sans oublier les célébres bayous. Malheureusement, les terribles inondations de 2005, causées par l'ouragan Katrina, ont également emporté la possiblité de poursuivre les échanges avec un si beau coin de pays et ses chaleureux habitants.

Au cours de cette période, la publication d'un journal, Le Lien, assure un véhicule de communication pour les membres de l'Association. Il sera fidèlement publié de 1996 à 2004. Par ailleurs, on crée un nouveau logo ainsi qu'une carte de membre personnalisée. L'Association est très active et ses membres, dynamiques.

L'année 2001 fut marquée par la célébration du 10 ième anniversaire de l'Association, au cours d'une soirée exceptionnelle où plusieurs membres, incluant des anciens, purent échanger sur ces dix premières années de jumelage couronnées de succès, et ce, sans aucun doute, grâce au précieux concours d'équipes efficaces, guidées par les différentes présidences qui se sont succédé durant cette période : M. Raymond Dufour (1990-1992), Mme Doris Marchand (1992-1994), Mme Madeleine Charbonneau (1994-1995), Mme Annette Bacon ( 1995-2000) et M. Bernard Bouchard (2000-2003).

Un nouveau joueur et partenaire.

Pendant ce temps, dans la municipalité voisine de Saint-Augustin-de-Desmaures, une autre association de jumelage voit le jour en 1994, sous la présidence de M. Jacques Tremblay,(1994-1997). L'Association de jumelage de Saint-Augustin-de-Desmaures fraternise avec celle de la commune de La Ferté Saint-Aubin, ville française de Sologne, à l'initiative de M. François Pezet. Un protocole de jumelage est signé le 12 juillet 1996, à La Ferté St-Aubin, en présence de la mairesse de cette Ville, Mme Annick Courtat, ainsi que d'une importante délégation québécoise composée de M. Jacques Tremblay, président de l'Association de jumelage de Saint-Augustin-de-Desmaures, de M. Michel Côté, député de La Peltrie, et de M. Marc Alarie, représentant le maire de Saint-Augustin-de-Desmaures (M. Denis Côté).

Entre 1995 et 2000, les Augustinois et les Fertésiens se rencontreront à six reprises, pour nouer eux aussi des liens d'amitié avec leurs familles d'accueil respectives, inscrivant en outre quelques particularités au programme de leurs échanges, comme en 1997, lors de la visite ici des Fertésiens accompagnés d'un groupe de danseuses de l'AJALFA, ou en 1999 lorsque les Fertésiens découvrent les joies de l'hiver québécois et les plaisirs de la cabane à sucre, ou enfin en 2000, lorsque les Augustinois font une escapade en Espagne avec leurs jumeaux.

Dans la foulée des fusions municipales, l'idée émerge finalement de regrouper les deux Associations, soit celle de Cap-Rouge et celle de Saint-Augustin-de-Desmaures, afin d'assurer ainsi un plus grand rayonnement et un meilleur accès à d'autres lieux de visites et d'échanges. C'est ainsi qu'en novembre 2002, les deux Associations fusionnent et deviennent l'Association de jumelage de Cap-Rouge-St-Augustin. Afin d'assurer une transition harmonieuse, une co-présidence est confiée durant un an à M. Bernard Bouchard (2000-2003) et M. Claude Vaillancourt (1997-2003).

L'aventure se poursuit.

Depuis ce temps, les activités de jumelage se succèdent alternant avec des activités sociales et culturelles, au plus grand plaisir de tous. Petits déjeuners, soupers de homard, soupers de pâtes, encan ou autres activités récréatives permettent aux membres de mieux se connaître et d'échanger leurs souvenirs de voyage, leurs plus belles photos.

A l'initiative de Mme Dina Haché-Martin, (pianiste et claveciniste), accompagnée de chanteurs et d'instrumentistes de renom, on organise à Cap-Rouge un concert public annuel, (1998-2008) auquel assistent plusieurs membres de l'Association, attirés par des thématiques aussi évocatrices que Soirée à l'Opérette , De Vienne à New-York , Au temps de Back , pour ne mentionner que quelques titres.

Plusieurs voyages élargissent désormais les échanges entre les nombreuses communautés de nos différentes Associations. En 2002, les Carougeois se rendent à Chauray alors qu'en 2003, c'est aux Chauraisiens et aux Fertésiens de rendre visite ensemble à leurs cousins Québécois. Puis vient le tour pour ces derniers, à l'été 2004 d'être reçus à La Ferté Saint-Aubin, avec en prime une excursion au Cap d'Adge, sur les bords de la Méditerranée.

À Chauray, en 2006, pour marquer le 15 ième anniversaire des jumelages de la Ville de Chauray avec Cap-Rouge ainsi qu'avec Schöffengrund, (Allemagne) on signe une charte solennelle d'amitié en présence de M. Jacques Brossard, maire de Chauray, de M. Norbert Schmitt, maire de Schöffengrund, de M. Horst Brandt, maire de Langewiesen, de M. André Juneau, ancien maire de Cap-Rouge, désormais fusionné à Québec, de M. Alain Goddefroy, président du Comité de jumelage de Chauray, ainsi que du président de l'Association de jumelage de Cap-Rouge-St-Augustin, M. Jean-Claude Bernier, (2003-2010). Le maire de Chauray, M. Brossard, inaugure à cette occasion le Parc Cap-Rouge, près de la Sèvre Niortaise, faisant ainsi écho, quinze ans plus tard, à l'inauguration du Parc Chauray, à Cap-Rouge. On réaffirme solennellement les liens d'amitiés unissant les quatre communautés dans un climat de compréhension et de respect mutuel visant la transmission aux générations futures d'un avenir prometteur d'échange et de partage entre communautés culturelles de pays amis.

L'année la plus marquante pour l'Association restera sans aucun doute celle de 2008. Cet été-là, dans le cadre des festivités du 400 ième anniversaire de la fondation de la ville de Québec, l'Association fut l'hôtesse, en juillet, des jumeaux de La Ferté Saint-Aubin , ( France) et de Trois-Rivières (Guadeloupe). À peine quelques semaines plus tard, en août, on recevait ceux de Chauray (France) accompagnés de quelques amis allemands de Schöffengrund et Langewiesen. Ce fut une aventure extraordinaire.

C'est par ailleurs en cet été 2008, au cours de la visite des Guadeloupéens qu'a lieu, le 11 juillet la signature d'un protocole d'entente de jumelage entre la Ville de Saint-Augustin-de-Desmaures et la Ville de Trois-Rivières en Guadeloupe. Mme Lise Lortie, représentante du maire de Saint-Augustin-de-Desmaures et M. Renaud Renier, représentant la Ville de Trois-Rivières se prêtent au jeu des signatures protocolaires, en présence des présidents des trois Associations, M. Fred Bourgeois de Trois-Rivières, M. Jean-Claude Bernier de Cap-Rouge-St-Augustin et Mme Jacqueline Boucher de La Ferté Saint-Aubin. La contrepartie des cérémonies protocolaires sera assurée le 8 février 2009, lors de notre voyage en Guadeloupe, par la signature de la mairesse de la Ville de Trois-Rivières, Mme Hélène Vainqueur Christophe, en présence de Mme Lise Lortie, au cours d'une journée haute en couleur marquée de festivités mémorables. La même année, les Québécois visitent Chauray prolongeant leur séjour jusqu'à Schöffengrund.

Enfin à l'été 2010, c'est La Ferté Saint-Aubin qui nous acceuille, lors d'un voyage débutant par une excursion d'une semaine, où nos jumeaux nous emmènent avec eux au pays Basque.

Au fil des ans, l'ardeur des membres de notre Association ne s'est jamais démentie, dans la poursuite d'une aventure exaltante ponctuée d'une succession de découvertes, d'échanges et d'amitiés. De nombreux bénévoles ont donné beaucoup de leur temps pour faire de l'Association de jumelage de Cap-Rouge-St-Augustin un succès à la mesure de leurs aspirations. Ils ont raison d'être fiers de ces réalisations et contributions remarquables. Des amitiés individuelles se sont créées, ici comme dans les pays amis, et se poursuivent encore au fil des ans. Un grand mouvement de solidarité est lancé, et il ne semble pas prêt de s'arrêter. Longue vie à nos Associations de jumelage. Et que l'odyssée se poursuive!

© "Association de jumelage de Cap-Rouge-St-Augustin" 2011, tous droits réservés