Petit Logo Association de jumelage de Cap-Rouge-St-Augustin

Des souvenirs inoubliables

**********

Jumelage à Chauray et visite
de la Corse, Ile de Beauté
Septembre 2014

Une dizaine de Québécois se sont envolés le 4 septembre 2014 vers Bordeaux pour renouer avec nos jumeaux français de Chauray et visiter la Corse, décrite comme l'ile de Beauté.

Notre périple a commencé à Bordeaux qu'on a pu découvrir la première journée. Bordeaux, ville des vins, ville moderne et attrayante, avec son tramway. Le miroir d'eau face à la Place de la Bourse, attire le regard. Mais le quartier historique de la vieille ville est aussi à voir, avec la rue Sainte-Catherine, sans manquer une promenade sur les bords de la Garonne. Assurément qu'il aurait fallu plus d'une journée pour tout voir les attraits de Bordeaux, il faudra y revenir mais la Corse nous attend.

La Corse, appelée aussi l'Île de beauté, mérite bien son nom. La richesse de ses fonds marins, la diversité de sa montagne, son littoral ponctué de grandes plages, de roches rouges et abruptes, de maquis ou de falaise calcaire, ses forêts de pins, sa faune protégée et ses spécialités culinaires sont autant d'atout qui nous ont tous charmé.

Nous sommes accompagnés par un groupe de vingt Chauraisiens, dont le Maire de Chauray, M. Jacques Brossard, le président du comité de jumelage de Chauray, M.Georges Berdolet et la vice-présidente de la Commision Québec, Mme Monique Sagot.

Nous visitons la ville d'Ajaccio, ville natale de Napoléon suivi de Porto et son magnifique golfe. Nous continuons notre périple vers les cols de la Croix et de Palmarella, la vallée du Fango et Calvi où Christophe Colomb aurait, dit-on, vu le jour. Magnifique ville. Nous continuons vers Ile Rousse, le désert des Agriates, St-Florent ancienne cité génoise en bord de mer. Ensuite, le tour du Cap Corse, succession d'à-pic vertigineux et de nids d'aigles battus par les vents, de tours génoises et de hameaux de pêcheurs pour arriver à Bastia extraordinaire port de mer.

Nous repartons vers la Costa Verde puis la région des châtaigners, la Castagniccia. Nous poursuivons notre route vers Corte, capitale historique de l'île, et visite de la citadelle perchée sur son superbe ilot rocheux. Découverte de la ville en " petit train ". Ensuite nous partons pour Aleria par la vallée du Tavignano,visitons quelques autres petits hameaux , le col de Larone pour rejoindre Bavella et Porto Vecchio via la forêt de l'Ospedale, son superbe golfe, ses pinèdes et ses plages, nous arrivons à Bonifacio. Découverte de cette cité médiévale au patrimoine exceptionnel perchée sur une falaise de calcaire blanc et de sa "haute ville". mini croisière "grottes et falsaises". Magnifique port avec ses bateaux de grand luxe.

Et c'est le retour vers Ajaccio et Sartene, la plus corse des villes corses et classée "ville d'arts et d'histoire".

La gastronomie est composée principalement de poissons et de charcuteries et on produit une très bonne bière qui est maintenant exportée dans les pays autour. On produit de très bons fromages de chèvre, de l'huile d'olive et le vin a repris ses lettres de noblesse.

Nous avons été conduits et guidés par de véritable Corses, natif et demeurant sur l'île. La découverte de ses magnifiques côtes, de ses ports, de ses calanches, de ses tours de Mortella érigées autour de l'île pour la protéger des invasions au XV1 siécle, de ses églises datant aussi de plusieurs siècles, de ses monuments font que la Corse est une magnifique île que l'on veut revoir.

Après une semaine d'émerveillement, nous sommes de retour à Chauray chez nos jumeaux, pour une seconde semaine de découverte. L'île de Ré, Niort et le Marais poitevin, Rochefort, Brouage et La Rochelle suscitent notre curiosité.

Nous visitons l'Ile de Ré. Formée de dix communes, l'Ile de Ré est l'endroit par excellence pour la farniente. Centre de villégiature avec ses longues plages de sable, ses ports de plaisance, ses marais salants et ses petites boutiques, elle est typique comme attrait pour les touristes et vacanciers.

Niort, sur les bords de La Sèvre, accueille les principales compagnies d'assurance françaises et est la porte du Marais Poitevin. Il faut absolument y voir le Donjon, château médieval, datant de la fin du XII siècle. Le Marais Poitevin, dite la Venise Verte vaut le détour. De marais insalubre, les moines façonnèrent au XIII siècle, ce milieu humide en un vaste système de canaux d'irrigation. Un paysage époustouflant de quelques 5,000 km de canaux qui se visitent en petite barque dans la quiétude de dame nature. Et si l'envie d'un petit goûter vous prend, une crêpe arrosée d'un bon cidre vous réjouira.

La journée du 17 septembre fut consacrée à la visite de Rochefort et Brouage, deux bastions de mer au riche passé maritime et importants lieux d'où nos ancêtres embarquèrent pour la Nouvelle-France. Émouvant de réaliser que dans ces deux villes, des rues ont été pavées de la pierre bleue du Québec rapportée dans les cales des bateaux au retour de leur périple en Nouvelle-France.

Rochefort, un port militaire, s'est développé autour d'un arsenal construit pas Colbert. En 1671 cet arsenal était considéré comme le plus imposant du royaume. C'est de Rochefort que La Fayette, en 1780, embarqua pour la deuxième fois pour l'Amérique à bord de l' Hermione. Depuis 1997, des artisans travaillent à reconstruire, sur le site même, une imposante réplique de la frégate de La Fayette. Nous espérions l'apercevoir lors de notre passage mais malheureusement pour nous, elle avait été mise à l'eau et lancée dix jours auparavant. Nous gardions cependant espoir de la retrouver à La Rochelle, le lendemain.

Notre visite s'est achevée au Musée national de la Marine où sont exposés de superbes maquettes de navires d'époque, de majestueuses figures de proue et d'autres objets de la marine de guerre française.

En après-midi, sous un soleil resplendissant, nous arrivons à Brouage un ancien port fortifié qui n'a pu résister à l'envasement et se retrouve aujourd'hui échoué dans les marais.

Brouage est une ville-mémorial de l'amitié franco-québécoise. Samuel de Champlain y serait né entre 1567 et 1570. L'église St-Pierre a été remise en état grâce à la générosité de la Ville de Québec. On peut y admirer entre autres choses plusieurs vitraux et verrières offerts par diverses communautés franco-canadiennes. En se promenant sur les vieux remparts couverts d'herbe, on peut apercevoir les prés salés sillonnés de multiples canaux. C'est là un site de nidification des cigognes blanches et le refuge de quelques cent cinquante espèces d'oiseaux.

Nous visitons ensuite La Rochelle, une ville portuaire sur l'Atlantique. Riche en histoire, célébre par ses trois tours: Tour le la Lanterne, Tour de la Chaîne et Tour de Saint-Nicolas. La Rochelle est dotée d'une architecture exceptionnelle, datant de plusieurs siècles et millénaire. Comme Québécois, sa visite est un incotournable quand on sait que bon nombre de nos ancêtres s'y sont embarqués pour découvrir le nouveau monde et peupler la Nouvelle France. Ne manquez pas de vous promener sur la rue de l'Escale, recouverte des pavés du Saint-Laurent.

Merveilleux moments chargés d'émotion devant la beauté des lieux de mémoire de notre histoire!

Il est déjà le temps de repartir mais avec oh combien de beaux souvenirs, paysages de rêves et amitiés renouvellées. Sans oublier le chaleureux accueil de nos jumeaux Chauraisiens.

**********

Archives de nos récits

Jumelage en Guadeloupe, Croisière et Martinique, février 2013. cliquez ici

Le 20 ième Anniversaire de Chauray, septembre 2011. cliquez ici

Souvenir du voyage à La Ferté Saint-Aubin, juin 2010. cliquez ici

© "Association de jumelage de Cap-Rouge-St-Augustin" 2011, tous droits réservés